google7d4e4d8192715b6f.html
top of page

Sun, 09 Jun

|

Rostrenen

La maison de Bunouf - une fable de Rostrenen - FABULISTE, 23 Rue de Verdun la gallerie d'art à Rostrenen 22110

Appel aux artistes/ la maison de Bunouf/ travaux pour ouvrir un espace d'expositions

La maison de Bunouf - une fable de Rostrenen - FABULISTE, 23 Rue de Verdun la gallerie d'art à Rostrenen 22110
La maison de Bunouf - une fable de Rostrenen - FABULISTE, 23 Rue de Verdun la gallerie d'art à Rostrenen 22110

Time & Location

09 Jun 2024, 10:30 – 22 Sept 2024, 13:30

Rostrenen, 23 Rue de Verdun, 22110 Rostrenen, France

About the event

Appel aux artistes/ la maison de M Paul Bunouf/ travaux pour ouvrir un espace d'expositions 

Ce projet vise à préserver l'histoire de  la maison de M Paul Bunouf aux nuances de l'histoire bretonne, une maison avec sa propre identité et ouvrira un jour ses portes aux artistes, comédiens et créateurs. Pour mener à bien le projet nous vous invitons à participer - 

(c)

Histoire de Rostrenen Dutertre, Jean = Buneuf, Paul | Imprimerie Centre-Bretagne 1971

Histoire de Rostrenen

Auteurs :Dutertre, Jean = Buneuf, Paul

Editeur :Imprimerie Centre-Bretagne

Date :1971

source https://bibliotheque-patrimoine.bretagne.bzh/Record.htm?idlist=1&record=19109679124919278519

***

Au numéro 21 et 23 de la rue de Verdun, se trouve la maison Bunouf. Elle date de la fin du XVIe siècle, et a été construite à la même époque que l’abbaye de Bon-Repos. « Elle possède les mêmes caractéristiques de construction que celles des bâtisses réalisées par les compagnons du devoir », raconte Jean-François Dubocq, son propriétaire actuel. Ce dernier y a retrouvé une plaque de cheminée de la lignée des Rohan. Il raconte qu’elle a été embourgeoisée suite à son rachat par un notaire au début du XIXe siècle. La maison rustique a alors été habillée de boiseries. Par la suite, elle aurait appartenu à Paul Bunouf, le sacristain de la collégiale. - raconte Jean-François Dubocq, son propriétaire actuel. 

https://www.letelegramme.fr/cotes-d-armor/rostrenen-22110/rostrenen-la-maison-bunouf-rehabilitee-pour-heberger-des-ateliers-d-arts-anciens-285700.php

***

Article de la presse locale du 30-12-99

- In memoriam – PAUL BUNOUF (1921-1999)

Le 30 décembre dernier, nous avons conduit à sa dernière demeure notre sacristain, Paul BUNOUF

bien connu des Rostrenois.

Né en 1921, Rostrenois de souche, après des études à Compostal, il tint le petit commerce que lui

léguèrent ses parents, rue de Verdun. Vite, vers le début de la guerre 1939-45, il devint sacristain de

la collégiale Notre-Dame et le resta près d’une soixantaine d’années.

Il a servi sept curés : M. le chanoine Victor-Marie LE PECHOUX, M. le chanoine AUGER, M. l’abbé

Pierre LARVOR, M. L’abbé Yves LE BRETON, M. l’abbé Henri GLOASGUEN, M. l’abbé Marcel DERRIEN,

et moi-même.

Il était resté très nostalgique des liturgies en latin d’avant Vatican II et des pompes des cérémonies

épiscopales. Il ne se retrouvait guère dans nos célébrations, d’aujourd’hui et regrettait le temps

passé.

Il avait une personnalité plutôt rude, voire revêche, mais souvent savait faire preuve d’humour. Tous

les jours, il venait ouvrir et fermer l’église, par tous les temps. Mais ces dernières années, c’était de

plus en plus difficile : son handicap s’aggravant, il mettait une demi-heure, aidé de son bâton, pour se

rendre de chez lui à la collégiale. Bien sûr, il avait une dévotion spéciale à l’égard de Notre-Dame : il

disait sa prière tous les jours devant le buste.

C’était aussi un lettré, féru d’histoires locales, le meilleur connaisseur de l’histoire de la collégiale. Il

avait écrit sous le pseudonyme de « Jean DUTERTRE » une « Histoire de Rostrenen ». Nous étions six

prêtres à concélébrer la messe de funérailles, avec beaucoup de latin comme il l’avait souhaité. Que

Notre-Dame de Rostrenen l’accueille au ciel.

Yann TALBOT -

Share this event

© 2024 Rufina Muraviova.

bottom of page